Questo sito contribuisce alla audience di

    (Simon Mimoun/DSLZ)

    Toute une vie hantée par toi
    Toi qui ne m'écoutes pas...
    Tu m'as dit ne chante pas,
    Moi qui ne chante que pour toi.

    Alors, dis-moi où ça nous mène
    Toutes ces disputes, toutes ces querelles,
    Moi je ne sais pas.

    Et toi la fille qui meurt de froid
    Même blottie dans mes bras,
    Toi qui ne m'aimes pas,
    J'ai cru mourir, tu vois.

    Alors, dis-moi où ça nous mène
    Toutes ces discours, touts ces poèmes,
    Moi je ne sais pas.

    Parfois la nuit, je rêve de toi,
    Toi qui n'existes pas.
    Parfois la nuit, je rêve de toi,
    Mais qui rêvera comme moi ?

    Alors, dis moi où tu m'emmènes,
    Je suis prêt à te suivre même
    Bien malgré moi...

    Oh combien de regrets
    Pour une vie si courte et belle ?
    Et l'impression d'avoir brûlé
    Plus de la moitié de mes ailes ?
    Alors le temps qui me manque,
    Je le hais, il empeste,
    Lui et son cortège de secondes
    Cochant le temps qu'il me reste.

    Parole, elle est difficile,
    La comédie, la pantomime,
    La gestuelle rituelle,
    Avant la crise qui appelle l'éternel,
    « Dis-moi pourquoi tu m'aimes,
    Dis-le-moi ça me donne des ailes. »

    Moi j'en ai pas...

    Cosa ne pensi di "La Pantomime" di Debout Sur Le Zinc?

    Vota la canzone

    Fai sapere ai tuoi amici che ti piace:

      Acquista l'album

      Commenti

      Invia il tuo commento

      Disclaimer [leggi/nascondi]

      Guida alla scrittura dei commenti