Questo sito contribuisce alla audience di

Le migliori poesie di Jacques Prévert

Poeta e sceneggiatore, nato domenica 4 febbraio 1900 a Neuilly-sur-Seine (Francia), morto lunedì 11 aprile 1977 a Omonville-la-Petite (Francia)
Questo autore lo trovi anche in Frasi & Aforismi e in Umorismo.

Scritta da: Silvana Stremiz

Cet amour

Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour
Beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blêmir
Cet amour guetté
Parce que nous le guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Parce que nous l'avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C'est le tien
C'est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelles
Et qui n'a pas changé
Aussi vraie qu'une plante
Aussi tremblante qu'un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l'été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi j'écoute en tremblant
Et je crie
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s'aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t'en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t'avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n'avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n'importe où
Donne-nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d'un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends-nous la main
Et sauve-nous.
Vota la poesia: Commenta
    Scritta da: Ale2191 Cesura
    Pericoloso e tenero
    il volto dell'amore
    m'è apparso la sera
    d'un lunghissimo giorno
    Forse era un arciere
    con l'arco
    o un musicante
    con l'arpa
    Non so più
    Non so niente
    La sola cosa che so
    è che mi ha ferita
    forse con una freccia
    forse con una canzone
    La sola cosa che so
    è che mi ha ferita
    ferita al cuore
    ferita per la vita
    E brucia come brucia
    la ferita dell'amore.
    Vota la poesia: Commenta
      Scritta da: Silvana Stremiz

      Ragazza d'acciaio

      Ragazza d'acciaio non amavo nessuno al mondo
      Non amavo nessuno eccetto colui che amavo
      Il mio innamorato il mio amante colui che mi attraeva
      Ora tutto e cambiato è lui che ha cessato di amarmi
      Il mio innamorato che ha cessato di attirarmi sono io?
      Non lo so e poi cosa cambìa?
      Sono ora stesa sulla paglia umida dell'amore
      Tutta sola con tutti gli altri tutta sola disperata
      Ragazza di latta ragazza arrugginita
      O amore amore mio morto o vivo
      Voglio che tu ti ricordi del passato
      Amore che mi amavi da me ricambiato.
      Vota la poesia: Commenta
        Scritta da: Silvana Stremiz

        Il tempo perso

        Sulla porta dell'officina
        d'improvviso si ferma l'operaio
        la bella giornata l'ha tirato per la giacca
        e non appena volta lo sguardo
        per osservare il sole
        tutto rosso tutto tondo
        sorridente nel suo cielo di piombo
        fa l'occhiolino
        familiarmente
        Dimmi dunque compagno Sole
        davvero non ti sembra
        che sia un po' da coglione
        regalare una giornata come questa
        ad un padrone?
        Vota la poesia: Commenta